EHPAD La Croix rouge russe – Découvrez l’interview de Fanny Bihoreau, directrice de l’ehpad La Croix rouge russe à Nice. Présentation de l’établissement et parcours de la directrice.

Informations pratiques de l’EHPAD (EHPAD La Croix Rouge Russe à Nice : 34 Avenue Caravadossi, 06000 Nice – Téléphone : 04 97 00 02 49). Hébergement : 87 places.  (Comment s’y rendre)

Adresse du site internet : www.crr.asso.fr

Interviews EHPAD : Directrices et directeurs d'ehpad parlent de leur métier, de leur parcours et de leur établissement

Vous êtes directrice/directeur en EHPAD et vous souhaitez participer à nos interviews ? Cliquez ici

 

Fanny Bihoreau, directrice d'EHPAD à Nice EHPAD La Croix rouge Russe à Nice

A propos de Fanny Bihoreau

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots et nous parler de votre parcours dans le secteur médico-social ?


Je m’appelle Fanny BIHOREAU, 31 ans, Directrice de l’EHPAD La Croix Rouge Russe depuis mai 2018 et secrétaire de la FNADEPA06 créée en 2020. Je suis passionnée par mon travail, notamment sur son aspect pluridisciplinaire, ainsi que d’équitation, activité très utile pour décompresser après le travail. L’ EHPAD La Croix Rouge Russe est un EHPAD associatif à but non lucratif de 87 habitants. C’est mon premier poste dans le secteur médico-social.

 

Avez-vous toujours travaillé dans le secteur médico-social ? Pourquoi avoir fait ce choix et vous être orienté(e) vers ce métier ?


Juriste de formation, je crois avoir un parcours un peu atypique. J’ai tout d’abord travaillé sur une thèse sur le milieu carcéral, et j’ai donc côtoyé le milieu pénitentiaire pendant quelques années, très soucieuse du respect des libertés fondamentales et des droits de l’Homme.

J’ai ensuite travaillé dans un cabinet de brillants avocats pénalistes ce qui m’a ensuite permis d’être juriste au sein de l’EIA (Espace d’Information et d’Accompagnement des victimes de l’attentat de Nice) au moment du tragique évènement du 14 juillet. Après avoir finalisé les dossiers d’indemnisation des victimes endeuillées ou gravement blessées auprès du FGTI,  j’ai quitté l’EIA pour devenir Mandataire Judiciaire au sein d’une association de tutelle de Nice.

C’est à cette occasion que j’ai pu être tutrice de certaines résidentes de l’EHPAD La Croix Rouge Russe, et ensuite accéder au poste de Directrice qui m’a été proposé. J’ai toujours aimé et été une fervente admiratrice du milieu associatif. Je souhaitais exercer un métier au contact des gens, prendre soin de l’humain et manager des équipes pluri-disciplinaires soucieuses du bien-être du public accueilli.

 

Pourriez-vous nous expliquer comment se déroule une journée type ?


Comme plusieurs de mes collègues, j’indiquerai que la richesse de ce métier réside dans le fait qu’il n’y a pas de journée type et qu’on ne s’ennuie jamais. Néanmoins, j’essaie de me fixer des objectifs dans la journée et de les respecter, tout en gérant les priorités ou les problématiques qui s’y rajoutent.

Tous les matins, je commence tout de même ma journée par faire le tour de l’établissement, aller à la rencontre de chacun de mes salariés et dire bonjour aux habitants dans les étages afin de savoir si les équipes, comme les habitants ne manquent de rien ou ne rencontrent pas de problématique dès le début de la journée. Ensuite, je lis les transmissions qui ont été faites sur notre logiciel de SI, je prends connaissance de mes mails et je lis la presse en lien avec notre secteur d’activités. Ensuite, tout dépend des objectifs que je me suis fixés pour la journée et des aléas du quotidien (sans parler des problématiques liées à la crise sanitaire).

 

Quelles sont vos missions au sein de cet établissement ainsi que les compétences qui vous semblent les plus importantes pour exercer ce métier ? Si l’on devait établir le portait-robot parfait du directeur/directrice d’EHPAD, quelles seraient les principales qualités requises pour ce poste ?


Les missions de ce poste sont diverses et variées, il y a plusieurs approches telles que budgétaires, financières, managériales, sociales. Il est nécessaire de sans cesse se poser des questions sur notre vision de l’avenir pour les seniors, répondre aux appels à projets, envisager les capacités de développement de l’association. La priorité étant d’assurer le bien-être et la sécurité de nos habitants et des salariés.

Les principales qualités pour ce poste selon moi sont:
– L’intelligence relationnelle, l’écoute, la disponibilité, la patience
– La capacité de remise en question, le dynamisme, et la transmission du sens et de la portée de nos métiers.

 

Pensez-vous qu’il possible de continuer à se former en travaillant ?


Il me semble indispensable de continuer à se former en travaillant. Il y a toujours des choses à apprendre et de nouvelles compétences à acquérir. Les salariés de notre EHPAD dont je fais partie, nous nous formons chaque année grâce au Plan de Compétences et à notre OPCO.

 

Présentation EHPAD La Croix rouge Russe

Pouvez-vous nous présenter l’établissement que vous gérez ainsi que le profil de vos résidents ?


La particularité de notre établissement est que nous sommes labellisés Humanitude. C’est un Label gage de bientraitance plaçant le résident, l’habitant, au coeur de toutes nos préoccupations. Nous faisons de leur lieu de vie un lieu d’envie en animant des comités et en leur faisant participer à la vie de leur maison qui est l’EHPAD. Nous nous attachons à maintenir un maximum leur autonomie et à valoriser leurs capacités préservées.

Nous avons également signé un contrat de prévention avec la CARSAT pour la qualité de vie au travail de nos salariés. L’EHPAD a une capacité de 87 habitants, 100% habilité à l’aide sociale. Nous avons un PASA de jour, un PASA de nuit et une UHR pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Nous accueillons tous types de profils, tant atteints de troubles cognitifs dégénératifs que des personnes handicapées vieillissantes. Nous acceptons aussi les personnes rentrant sous dérogation d’âge.

 

Quelles sont les principales pistes pour améliorer la qualité de vie et le service apporté aux habitants ?


Les principales pistes d’amélioration peuvent résider dans la meilleure formation des professionnels et l’augmentation du nombre de professionnels prenant soin de la personne âgée. Il est nécessaire aussi de laisser le choix jusqu’à la fin de ses jours à l’habitant sur son rythme de vie, sur le panel des activités qui peuvent lui être proposées, sur sa liberté d’aller et venir tout en assurant sa sécurité et sur le fait de faire de l’EHPAD, un domicile en organisant des petites unités de vie.

Il faut repenser l’architecture, repenser la façon du prendre soin en mettant la personne âgée au coeur de ces réflexions et en lui laissant la parole. Il me semble également important de mettre l’innovation au service du secteur médico-social en venant soulager les métiers des soignants et en équipant mieux nos établissements.

 

Avec cette période extrêmement difficile liée à la pandémie de la COVID-19, quelles mesures avez-vous dû mettre en place au sein de votre établissement pour faire face à cette crise sanitaire ?


Nous avons été touchés par la Covid de septembre à décembre 2020. Nous avons toujours refusé d’isoler les habitants en chambre. Nous avons réorganisé tout l’établissement pour créer des petites unités de vie en mettant les personnes positives ensemble et les habitants négatifs ensemble.

Nous avons embauché plus de personnels pour la période pour avoir plusieurs salles d’animation en même temps, plusieurs salles de restaurant, plusieurs personnels en charge des visios avec les familles. Cela nous a permis de développer le numérique et de garder les visios, même après la crise sanitaire. Je salue le travail des médecins traitants et de la médecin coordonnatrice car 1 médecin passait chaque jour pour visiter tous les habitants positifs, qu’il soit son patient ou non et cela nous permettait d’avoir un suivi médical accru sur chaque habitant, chaque jour. Je salue également la force et la solidarité de tous les salariés de l’EHPAD qui ont su tenir bon en cette période difficile, s’adapter, se réorganiser.

 

Comment les résidents et les familles vivent-ils cette situation ? Et qu’en est-il de votre personnel ?


Nous avons une très belle relation avec les familles des habitants, basée sur la confiance. Nous avons créé un Facebook exprès pendant la fermeture de l’EHPAD et chaque jour, nous mettions des photos des habitants. Nous écrivions également des cartes avec les animatrices et il y avait les visios. Ensuite, dès que nous en avons eu le droit, nous avons mis en place les visites dans le jardin, au portail puis ensuite à 1 mètre de distance. Aujourd’hui, les familles viennent et circulent librement dans l’établissement, hors période de repas.

 

Lors des confinements, bon nombre de résidents ont terriblement soufferts d’isolement : comment leur avez-vous permis de garder le lien avec leur famille ? Quelles mesures avez-vous mises en place pour que les visites se fassent de façon sécurisée ?


Nous avons privilégié les visites à l’extérieur. Nous avons la chance d’habiter dans le sud et d’avoir beaucoup de soleil dans l’année ce qui nous a permis d’exploiter beaucoup le jardin de l’EHPAD en équipant les habitants de masques. Lorsque l’établissement était fermé, nous fonctionnions par visios toutes les 20 minutes sur rendez-vous.

 

Procédez à des dépistages systématiques chez les résidents ainsi que sur le personnel de l’établissement ?


Nous nous testons, nous salariés, au PCR, tous les lundis. En cas de cas positif, nous procédons au dépistage des résidents.

 

Concernant la vaccination du personnel et des habitants, quelle est la situation actuelle à l’intérieur de votre établissement ? Quel vaccin et combien de personnes ont déjà été vaccinées ?


Nous vaccinons au Pfizer. Environ 80% des habitants de l’EHPAD sont vaccinés.

 

Avez-vous des points importants à ajouter à votre interview ?


Je remercie ehpad blog de m’avoir permis de parler de notre maison et du très beau métier de Directrice d’EHPAD que je recommande à toutes les personnes ayant soif de partage, d’ouverture d’horizons, de générosité, et de combattre l’ennui.

 

Plan & itinéraire pour se rendre à l’EHPAD LA CROIX ROUGE RUSSE

 

EHPADBlog.com remercie Fanny Bihoreau, Directrice de l’EHPAD La Croix rouge russe pour avoir bien voulu répondre à cette interview.

✈ Créez votre BLOG EHPAD SÉCURISÉ pour partager avec les familles : créez le vôtre en 2 minutes

Nous proposons un service de création de blog privé en ehpad pour partager, de façon sécurisée, la vie de votre établissement avec les familles de vos résidents. Partagez des albums photos, des vidéos, et toutes les informations pratiques avec les familles.

Cliquez ici pour voir

Profitez d’un service utile pour partager avec les familles éloignées, idéal pour valoriser le travail de votre personnel et la qualité de service de votre établissement.

Recherches sur Internet à propos de : Ehpad La Croix rouge russe

  • Ehpad La Croix rouge russe à Nice avis
  • Direction ehpad 06
  • Ehpad de qualité cote d’azur
  • Vaccins dans les ehpad 06
  • Maison de retraite médicalisée Nice
  • Ehpad PACA places libres tarifs
  • Présentation de l’ehpad La Croix rouge russe de nice
  • Fanny Bihoreau directeur ehpad
  • Interview poste directeurs d’ehpad en France
  • Etablissement médicalisé pour seniors 06
  • Ehpad croix rouge PACA contacts et infos pratiques
  • Photos EHPAD croix rouge russe 06